coeurDans le corps humain, les organes qui n'existent qu'en un seul exemplaire sont latéralisés afin de gagner de la place. La position des organes asymétriques se décide donc très tôt au stade embryonnaire grâce à des courants liquidiens orchestrés par des cils vibratiles présents à la surface d'une structure particulière, appelée nœud de Hensen, formée d'une douzaine de cellules embryonnaires. Le cœur se retrouve ainsi à gauche et le foie à droite. (Voir Position_organes). Pourquoi pas l'inverse ? C'est le hasard de l'évolution !

   
Une piste cependant : le cœur possède 4 cavités : deux oreillettes et deux ventricules, mais son fonctionnement est scindé de façon bilatérale. Ainsi, le demi-coeur droit, dit pulmonaire (constitué de l’oreillette et du ventricule droit), est spécialisé dans l'envoi du sang pauvre en oxygène et riche en dioxyde de carbone (C02) dans les poumons, alors que le demi-cœur gauche (oreillette et ventricule gauche), qui est plus gros que le droit, fonctionne comme une pompe, qui recueille le sang oxygéné sortant des poumons et le propulse dans tout l'organisme, afin d’apporter l’oxygène nécessaire à son fonctionnement. C'est sans doute cette fonctionnalité du coeur qui entraîne, mécaniquement, son décalage de position.

Si tout était inversé, position du coeur, fonctionnalité des demi-coeurs, poumons, etc., l'ensemble pourrait parfaitement fonctionner. Le problème est que les inversions sont rarement complètes. Bref, cela reste un peu un mystère ! Le coeur a encore et toujours des raisons que la raison ne connaît pas.

 

Pour aller plus loin : Transport_oxygene_dans_le_sang. Source ici et autres réponses simples à des questions d'ordre scientifique . Logiciel coeur 3D ici, fonctionnement cardiaque et circulation sanguine ici et . Cours d'embryologie ici. biologie_cellulaire. Cours en ligne Licence 1 et 2 de biologie .