virus_aidsUne équipe de chercheurs de l’Institut de biologie structurale Jean-Pierre Ebel en collaboration avec le CNRS, le CEA et l’université Joseph-Fournier a conçu cette molécule capable de saturer le récepteur DC-SIGN, inhibant ainsi le processus de transfert du VIH.

La molécule tétravalente, en se fixant spécifiquement sur le récepteur DC-SIGN, inhibe la fixation du virus du sida et l’empêche ainsi de passer des cellules dendritiques aux lymphocytes T CD4 et d’être transporté dans l’organisme.

Cette découverte est d’un intérêt majeur dans le traitement de maladies ou l’agent pathogène est véhiculé par le récepteur DC-SIGN. La bactérie responsable de la tuberculose et certains parasites par exemple sont concernés, ainsi que les virus Ebola, l’hépatite C ou le SRAS qui se fixent également sur le récepteur DC-SIGN et contournent le système immunitaire de leur hôte de cette manière.

   

   

Pour aller plus loin : Articles référence ici et , informations sur le récepteur DC-SIGN ici. Récentes perspectives en virologie . Informations sur le Sida ici, ici, et .

 

Sida