Surpoids-obésité

Le 12 juin dernier, le New England Journal of Medicine a publié une étude analysant l’évolution de l’obésité à travers le monde pendant 25 années, de 1990 à 2015. Les données de 195 pays ont été étudiées, apportant des résultats inédits sur l’augmentation constante de l’obésité et du surpoids partout sur le globe.

Pour les moins calés d’entre nous, sachez que l’obésité correspond à un indice de masse corporelle (le fameux IMC, calculé en divisant le poids (en kg) par la taille (en mètres) au carré) supérieur à 30. Le surpoids, quant à lui, est caractérisé lorsque l’IMC est compris entre 25 et 30.

On m'a proposé de partager une infographie particulièrement édifiante sur ce sujet de santé publique, http://www.optimyself.com/obes ite-infographie/.

On y découvre que l'obésité est en hausse constante depuis 1990 et qu'elle a doublé dans 73 pays. 30% de la population modiale est en supoids et 12% souffre d'obésité.

Les femmes sont plus touchées par l'obésité, mais 10 ans plus tard que les hommes en moyenne : 60-64 contre 50-54 ans pour les hommes.

Les champions mondiaux de l'obésité sont les égyptiens (35% de la population), et pour l'obésité infantile les Etats Unis (13% des mois de 20 ans), tandis que le Vietnam et le Bangladesh se portent le mieux avec seulement 1% de la population du pays.

En France, les femmes sont plus obèses (IMC>30) que les hommes (17% versus 14%), mais si on cumule ce chiffre à celui du surpoids (25<IMC<30) ce sont les hommes qui arrivent en tête avec 58% (14% de surpoids + 44% en surpoids), contre 44% pour les femmes (17% d'obésité + 27% de surpoids). Ce sont les régions du Nord-Pas-de-Calais et Champagne Ardenne qui sont les plus touchées (21% de la population), contrairement à PACA et Midi-Pyrénnés (12%). 

Lorsque l'on sait que le surpoids et l'obésité sont directement liés aux risques de maladies cardiovasculaires, diabète, maladies rénales et cancer ; on comprends aisément que cette question est un enjeu majeur de santé publique.

En effet, on dénombre 120 millions de personnes malades des suites de l'obésité, et en 2015 par exemple on estime à 4 millions le nombre de morts liées à l'obésité (dont 70% liées aux maladies cardiovasculaires); soit 28% de plus qu'en 1980 !

Cette obésité croissante peut s'expliquer par la diminuation du prix des produits transformés (1 à 2% en moyenne par an depuis 1990), tandis que le prix des fruits et légumes flambent (augmentation de 2 à 3% par an). La pauvreté, l'urbanisme et le régime alimentaire sont donc responsables de cette forte augmentatin de l'obésité depuis 1990.

Infographie : http://www.optimyself.com/obes ite-infographie/. Merci encore à Alexis d'Optimyself pour ces images !

Enregistrer