Vitamine_DLa vitamine D joue un rôle essentiel dans la prévention de maladie, telles que l’ostéoporose et le cancer. Or 80% de la population des Etats-Unis et 75% des européens en manquent (ici). Le manque d’ensoleillement de ces zones pourrait entre autre être responsable de ces déficits. C’est pourquoi une quarantaine de chercheurs et médecins européens, américains et canadiens se sont mobilisés autour d'une pétition, afin de sensibiliser les pouvoirs publiques sur cette question (ici).

   

Cette pétition, initiée par David Servan Schreiber (site ici), docteur en neurosciences cognitives surtout connu pour ces livres sur le cancer, a pour but de lancer des campagnes gouvernementales favorisant la prise de cette vitamine, dont il a été prouvé scientifiquement qu’elle diminuait les risques de cancers du sein, du colon, des ovaires et des lymphomes notamment. La vitamine D jouerait également un rôle positif sur les maladies cardiaques, l’ostéoporose, les accidents vasculaires cérébraux, la sclérose en plaque et le diabète de type I chez l’enfant. Elle préviendrait les risques de chutes et de fracture et serait donc nécessaire aux personnes âgées principalement ainsi q'aux femmes ménopausées, dont près de 80% en Europe présentent un taux trop faible.

Des études de population ont clairement établi qu’un taux de vitamine D faible est corrélé à un risque accru de développer des maladies graves. Mais quelques précautions s'imposent, car on ne sait encore si c’est à cause de cette carence en vitamine D que les maladies se développent ou si c’est la maladie en elle-même qui engendre la diminution du taux de vitamine D. De la même manière, l’exposition solaire permet l’augmentation de vitamine D, mais elle est nocive à haute dose, car favorise ainsi les cancers de la peau notamment.

   

Pour aller plus loin :

   

Aliments riches en vitamine D ici, les bienfaits de la vitamine D , rôle du calcium et de la vitamine D pour la santé ici.